FIRIP

Les Industriels des réseaux d’initiatives lancent la FIRIP

Article publié le 25/02/2013
firip-logo Bonjour à toutes et à tous,

Cette semaine le Dr Nanotech s’est penché sur le rôle de la Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique concernant la mise en place du très haut débit. Un développement qui engendrerait une révolution vitesse grand V en France. Suivez le guide…


Qu’est-ce que la Fédération des Industriels des Réseaux d’ Publique ?

La Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique (FIRIP), c’est une trentaine d’entreprises qui mettent en place le très haut débit dans les collectivités locales. Elle voit le jour le 6 décembre 2012. Son rôle ? Encadrer le développement du très haut débit à travers des référentiels techniques et des normes communes précises, pour les tranchées pour le passage de la fibre optique par exemple. Par ailleurs, la FIRIP a pour projet de créer un observatoire de l’activité industrielle des Réseaux d’Initiative Publique (RIP).

En outre, la FIRIP tient à se positionner comme porte-parole des industriels acteurs des RIP à travers les commissions et les groupes de travail auxquels ils participent. Militant pour son entrée au Conseil Numérique Nationale, la FIRIP soutient l’engagement concret de l’Etat dans le déploiement du très haut débit. Selon elle, l’effet immédiat de l’aménagement numérique du territoire français sera double : d’une part le renforcement de la compétitivité, et d’autre part la création de dizaines de milliers d’emplois. Par la voix de son délégué général, Jean-Christophe Nguyen, la FIRIP souligne donc l’urgence de soutenir le développement d’une offre de formation et d’apprentissage dans le domaine de la fibre optique.

Former un métier d’avenir

Monteur-raccordeur Faisons le point sur le type de formation proposé dans le domaine de la fibre optique…
Le premier pas en la matière a été fait par l’agglomération Grigny-Viry. En effet, on optimisme envers cette filière se fit ressentir dès 2008 avec l’invention d’une formation spécialisée. Désormais, le Centre de Formation et de Professionnalisation de l’agglomération peut délivrer des certificats de qualification professionnelle pour le métier de monteur-raccordeur, spécialisé dans l’installation de la fibre optique et du très haut débit chez les particuliers. Une aubaine pour ce domaine en pleine expansion !

Un secteur en plein essor

Et ça y est ! Le 6 février dernier, la toute première ligne d’expérimentation de la fibre optique a été lancée entre Paris et Lyon.

A l’origine de ce projet, les groupes Télécom-Orange et Alcatel-Lucent.Une première mondiale et surtout, une véritable révolution pour la technologie du réseau longue distance : avec sa capacité de 400 gigabits par seconde, le très haut débit permet des liaisons quatre fois plus rapides que celles actuelles au cuivre.Alors que va réellement changer la fibre optique ? L’usage d’internet et la télécommunication se verront extrêmement facilités, plus rapides, plus performants : circulation des flux de vidéos plus fluide, accélération du trafic de données numériques… Pour l’instant, cette ligne est uniquement testée par le groupement d’intérêt public Renater, client d’Orange, qui relie les centres de recherche et les université de France. fibreoptiquelyon
Pose de fibre optique dans le lit de la Saône


Vers le remplacement du réseau de cuivre en faveur de la fibre optique

Cuivre Une extinction du cuivre imminente ? Le basculement du réseau de cuivre vers l’utilisation unique de la fibre optique est extrêmement soutenu notamment par les spécialistes des Réseaux d’Initiative Publique et de l’aménagement numérique du territoire.Ce passage radical permettrait une meilleure mobilisation des financements pour ce vaste chantier. A l’heure où l’Etat doit se positionner sur ces technologies évolutives, la fibre optique s’impose comme l’opportunité d’investissement pour l’avenir et le dynamisme du pays.La finalité du projet : remplacer partout en France, jusqu’au particulier, le réseau téléphonique en cuivre par un réseau entièrement numérique en fibre optique. Cette initiative publique révolutionnaire suscitera un travail conjoint entre l’Etat et les collectivités locales. L’enjeu principal de l’Etat s’avère conséquent : proposer le très haut débit à tous pour palier à la fracture émergeante entre les villes concernées et les autres.


Les bénéfices de la fibre optique à l’échelle nationale

A l’instar du passage de la télévision analogique à la télévision numérique, le chantier de la fibre optique annonce l’extinction totale du cuivre dans ces réseaux. Ainsi, la fibre créera environ 40 000 emplois qualifiés et non délocalisables, mais également une filière industrielle locale et nationale, pouvant s’exporter. La fibre optique permettra de renouer avec l’emploi et la croissance française. En amont, l’Etat se recentrera autour d’objectifs communs d’égalité, d’attractivité et de compétitivité. Une décision irrévocable donc qui esquisse un réel potentiel dans les infrastructures numériques et la télécommunication française de demain.

 

Et vous ? Pensez-vous que la FIRIP permettra l’essor du très haut débit en France ?

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Partagez-le à vos proches et n’hésitez pas à interagir sur le blog, créé pour vous !

Source :
www.lesnumériques.com
www.leparisien.fr
www.lexpress.fr
www.latribune.fr
www.firip.fr

 

InintéressantDéja vu/luPas assez approfondiIntéressantSuper article (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...Loading...

Commentez l'article

Commentaires

  1. Bonjour,
    vos liens dans la section « source » semblent avoir un problème.

  2. Bonjour,

    Merci pour votre retour. Les liens ont été modifiés.
    Bonne journée à vous,